Spore une nouvelle référence ?

Spore une nouvelle référence ? 

 Interview d'un  administrateur du forum de fan Sporemania

Je vais interviewer Le Koala fou, l'un des administrateurs du site de fan Sporemania, afin d'avoir des informations sur Spore, ce jeu tant attendu.

Sporemania:

http://www.sporemania.com/spore/index.php

Nico le king: Bonjour, pourriez vous résumer de Spore en quelques lignes sans rentrer dans les détails ?

le Koala fou: Bonjour !
Ce que vous me demandez est assez compliqué, mais je vais essayer ! Pour faire simple, Spore est un jeu de simulation de vie d’une espèce, du commencement, l’étape moléculaire, jusqu’à la conquête de l’espace, ou plutôt de l’univers. Par conquête je n’entends pas forcément guerre, je veux dire que l’on pourra à partir d’un certain moment explorer un univers presque infini. Impossible à explorer en son entier en tout cas. Ce qui est très important aussi est le fait que tout soit crée par des joueurs. Grâce à différents éditeurs, on crée nos créatures, bâtiments, véhicules, vaisseaux spatiaux etc. Et par un système que l’on dit procédural, l’éditeur anime vos créations, et les fait parler, se déplacer, en fonction de comment vous les avez conçues. De plus, grâce à un système relié à Internet, vous envoyez sans vous en rendre compte vos créations à des serveurs qui eux vous envoient celles des joueurs du monde entier, pour peupler votre propre partie. On pourra jouer sans Internet mais de toute évidence cela serait moins, bien moins intéressant.

Nico le king: J'ai entendu dire qu'il y a sept phases de jeux, lesquelles ?

Le Koala fou: En fait, on a appris récemment au DICE 2007 qu’il y avait un autre stade, le stade moléculaire.
Je vais donc essayer de résumer, en tout cas de décrire toutes ces phases.
La première comme je l’ai laissé supposé est la phase moléculaire. En vérité on sait juste qu’elle existe (ce qui est déjà pas mal), et que le gameplay peut s’assimiler à… tétris.

Bref, passons, le stade suivant est le stade microbien.
Nos molécules ont formé un petit être unicellulaire. La vue est en 2d, et c’est en quelque sorte le didacticiel des phases à venir, car on retrouve dans chaque phase plus ou moins les mêmes choses avec évidemment beaucoup beaucoup d’ajouts. Donc on a notre être unicellulaire, on mange ce qu’on trouve, on s’échappe quand il y a des prédateurs etc. On se nourrit, et par le biais de la reproduction, le but est donc de devenir une créature, de grandir.

Notre être unicellulaire, deviendra donc petit à petit une créature multicellulaire, c’est le nom de la prochaine étape, la phase créature. C’est là que notre créature prend vraiment forme, elle a des caractéristiques (la vitesse, la force, la sociabilité, carnivore, herbivore, omnivore etc.), une apparence, un moyen de locomotion qui peut différer : vole-elle, marche-elle, nage-elle ?
C’est là que nous décidons vraiment de la forme qu’elle aura ensuite… si il y a un ensuite.
Dans ce stade, on dirige donc une des créatures de notre espèce et, comme je l’ai dit, on continue à faire ce qu’on faisait avant mais d’une façon plus sophistiquée et plus personnalisée. On se nourrit toujours mais de quelle façon ? Si on est carnivore, on peut chasser, mais là encore plusieurs choix s’offrent à nous, on peut manger les œufs ou les petits des autres créatures par exemple, ou bien si l’on est assez intelligent chassez une créature plus grande et forte que nous en groupe. Pour les herbivores, certes il est plus facile de se nourrir, mais il s’agit aussi de survivre, et là encore la possibilité du troupeau est envisageable.
Enfin bref, on a faim, on mange, on est blessé, on mange, on a faim, on mange, on re-mange et là, on a assez de force pour avoir de la descendance (c’est dis d’une façon spéciale je vous l’accorde). Il s’agit maintenant de trouver un compagnon ou une compagnon (à priori les créatures sont asexuées), et de faire ce que la nature a voulu. On entre alors dans l’éditeur, on modifie sa créature si l’on veut avec nos points ADN, pour par exemple lui acheter une des trois « parties » d’intelligence nécessaires à passer au stade tribal. Et ainsi de suite.

Ensuite, il y a donc le stade tribal, je vais essayer de faire court, où donc vous dirigez une tribu et non plus un individu seulement. Le but est donc d’agrandir cette tribu, tout en choisissant l’orientation de votre  espèce : plus guerrière, diplomate ? On ne sait pas beaucoup de choses sur cette phase en vérité.

Ensuite vient le stade ville. On dirige donc une cité qui va donc évoluer technologiquement, culturelle ment, démographiquement et sur en fait tout les points. On sait qu’il y aura des divertissements, des fermes donc de l’économie. A ce stade on a à disposition l’éditeur de bâtiments ainsi que de véhicules. Niveau gameplay ça se rapproche d’un city building.

En même temps que le stade ville, il y a le stade civilisation, le but grossièrement est de prendre le contrôle de votre planète, même si il n’y a pas vraiment de but dans Spore. Grâce à vos véhicules, vous rejoindrez les autres civilisations afin d’entretenir des rapports culturels commerciaux ou tout simplement militaires avec eux.  Là, ça se rapproche plutôt d’un Risk ou d’un Civilization.
J’ai vraiment trop parlé sur la créature, je dois faire plus court .

A partir d’un certain moment, on peut construire un vaisseau spatial que l’on appelle UFO.
C’est le début de la phase galactique, la phase infinie qui est sûrement la plus intéressante.
Un univers infini s’offre à vous, dans chaque système solaire, quelques planètes sont habitées, mais rien ne vous empêche de terra-formiser les planètes non habitables pour y fonder des colonies. Vous pourrez rencontrer des civilisations primitives, qui peut être vous vénéreront, ou bien voudrons-vous faire la guerre ! Chaque bâtiment, créature, planète sera unique et crée par un autre joueur, ce qui promet un renouvellement infini du contenu.

Nico le king: Pourra t-on choisir si notre créature sera terrestre ou aquatique ?

Le Koala fou: Oui. Au départ du stade créature, on est forcément une créature aquatique d’ailleurs (on est né dans l’eau à l’état de cellule), on peut donc choisir d’aller sur la terre ou de rester sous l’eau. J’avoue qu’on ne sait pas trop comment cela fonctionnera, mais on devrait pouvoir.

Nico le king: Comment se passera le mode multijoueur, sera t'on directement face un internaute ou sera-on face à ses créatures sans qu'il ne joue en même temps que nous ?

Le Koala fou: Non, il n’y a pas de mode multijoueur. Spore est un jeu massivement simple joueur, c'est-à-dire que vous jouez avec les créations des autres, elles gardent la psychologie, pour les créatures, que leur ont donné les créateurs, mais elles ne sont pas dirigés par le joueur lui-même, et si vous influez sur elle le créateur ne verra aucun changement de son côté.
Pour dire une phrase très bête, on joue tout seul avec les autres.
C’est Notre univers avec le contenu des Autres.

Nico le king: Vous ne pensez pas que les parties seront très longues vu toutes les phases à accomplir ?

Le Koala fou: Non ! Même si rien ne m’empêche de rester des heures sur telle ou telle phase si elle m’amuse, je crois que l’on doit pouvoir atteindre le stade galactique en à peu près une dizaine d’heure, en étant un assez bon joueur et en se dépêchant un peu, enfin ce n’est qu’une estimation. De plus, même si je n’ai pas de source, il est fort probable que nous ayons un écran pour choisir à quelle stade commencer, enfin je crois que nous pourrons au moins passer les deux premiers stades.

Nico le king: Comment classez vous Spore ? Comme un STR du genre age of empire ? Comme un jeu de gestion du genre les Sims ? Spore ressemblera t-il à black and White ?

Le koala fou: C’est très dur à classer, cela rassemble beaucoup de jeux en un seul, un pour chaque phase en vérité. Vous me parlez des Sims, ce jeu a un papa commun avec Spore, Will Wright, et je crois que sur l’idéologie c’est ce qui est le plus similaire. Mais au niveau gameplay Spore est indéfinissable. Donc je ne le classe pas 
Non il ne ressemblera pas vraiment à Black and White, on est, dans Spore, une sorte d’entité supérieure c’est vrai, mais dans Spore on crée tout ce que l’on dirige, tel un Dieu avec un grand D, tandis que dans B&W, on ne fait que s’occuper de son troupeau d’humain.
Dans Spore on est Dieu, dans Black and White un simple ange gardien.

Nico le king: Connaîtriez vous la date de sortie de Spore ? Sinon dites le mois ?

Le Koala fou: Non, je ne la connais pas, et personne ne la connaît exactement. Selon l’estimation de sources sûres, ce serait vers mi-Novembre 2007. Le jeu est encore loin d’être finit, vous savez.

Nico le king: Quelle sera la phase la plus importante de Spore ? pourquoi ?

Le Koala fou: Pour moi, c’est la phase galactique, et je crois que ce sera pareil pour presque tous. Cette phase est vraiment infinie, je crois que l’on pourra rester des heures rien qu’à explorer la galaxie en observant les créations des autres. Je m’imagine facilement à la tête d’un empire galactique à la Star Wars, réduisant à l’esclavage les peuples vaincus. Ou bien avec une nation plus pacifique, assoiffée de savoir qui voguerai de monde en monde en concluant des alliances. Ce stade fait rêver, et est si libre qu’on se demande parfois ce qu’on va bien pouvoir y faire, mais si ce problème se pose, on sait qu’il y aura des missions à accomplir, en plus de celles que l’on se fixera nous-même.
Spore nous laisse faire ce que nous voulons, et ce particulièrement dans la dernière phase, c’est pour cela je crois que tant de monde l’attends. Quand la plupart des membres de Sporemania l’ont découvert, vers été 2005, on savait très peu de chose, mais rien que le principe nous a pour la plupart convaincu que le jeu valait le coup. Je parle pour moi mais d’après ce qu’on sait il risque bien d’être mieux que ce que j’espérais de lui à cet époque.

Nico le king: Pensez vous que Spore aura beaucoup d'addons comme les sims ?

Le Koala fou: Je ne sais pas trop, je pense plutôt à ce qu’ils font depuis peu pour les sims, c'est-à-dire des petits kits à 25 euros qui ne proposeraient que du contenu, comme des nouvelles pièces d’éditeur, et non pas d’amélioration de gameplay.
Enfin ça c’est ce que je pense qu’il feront, ce que j’espère, ce serait un mod multijoueur. t

Nico le king: Depuis combien de temps dure la création de Spore ?

le Koala fou: Sept ans. Mais la véritable création, la programmation, enfin bref le concret a commencé bien plus tôt.

Nico le king: Pensez vous que Spore sera une réussite ?

Le Koala fou:
Oui c’est certain. En tout cas au niveau commercial, EA ne peut pas se permettre d’échouer, Spore coûte particulièrement cher et ils placent la barre très haut –au dessus des Sims-.
Et pour nous joueurs, je pense aussi qu’il sera une réussite, de toute façon au point où il en est le jeu ne peut plus vraiment régresser. Will Wright ne nous raconte pas des Fable, il ne nous fait pas de promesses intenables, le jeu est bien réel et ce n’est plus un projet (mon allusion ne s’adressait évidemment pas à Peter Molyneux).
Spore permettra vraiment à chacun de jouer comme il l’entend, et aussi de libérer la créativité des joueurs. Ces deux points incitent à rassembler des communautés, pour partager ses expériences et ses créations, la preuve est que bien avant la sortie du jeu, ces communautés se sont formées, comme le forum francophone Sporemania dont je fais parti, qui regroupe déjà presque 300 inscrits. C’est un très bon résultat que nous devons, selon moi, outre aux membres du staff au jeu lui-même

Nico le king: Merci d'avoir accepté cette interview et d'avoir accordé un peu de votre temps.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site