Hellgate : London

 Hellgate : London

Editeur :

 Electronic Arts 

Sortie France :

02 novembre 2007

Graphismes :

15/20

 Univers :

 16/20

Développeur :

Flagship Studios

 Site web officiel :

Cliquez ici

Jouabilité :

17/20

 Par :

Nico le king

Type :

Action/Jeu de rôle

Note :

 15,75/20

Intérêt :

15/20

 Corrigé par :

 Aucun

Hellgate London a fait parler de lui, même beaucoup, le jeu tant attendu est enfin arrivé juste au moment où les doutes arrivérent ! Quand on lance le jeu, on est plongé dans une cinématique magnifique, on comprend vite l'univers apocalyptique. On s'attache aux personnages mais ils meurent mais bon, on comprend vite qu'on doit se battre pour les vivants et honorer les morts ! Voilà l'univers est lancé, premier point surprenant, c'est les voix des personnages qui sont à la Theme Hospital (Des voix d'attardés) Ce qui choque car dans un tel univers certains osent faire des blagues bidons, je pense que cela décevra beplus d'un !
Cela m'a décu mais certains aimeront. On peut se battre au corps à corps avec des épée ou des armes du futur car le jeu se passe en 2038 à Londres, on peut également être un mage, bref de ce coté là on a le choix. J'ai choisis le gros bourrin qui va au corps à corps. Le jeu se déroule à la troisième personne quand on tient une arme de combat rapproché mais quand on possède une arme à distances, on peut être en vu FPS ce qui est laisse le choix. Pour être plus performant, on gagne de l'expériences et des points qu'on attribue dans l'endurance, la volonté et la  précision .
 Comme dans tous les RPG, on ramasse plusieurs objets qu'on met sur son avatar comme des bottes, un casque, des gants etc. Encore un fois on a le choix. On peut démonter certains objets pour en créer un autre ou l'améliorer. Par contre, le jeu est très linéaire, on a pas le choix d'aller où bon nous semble. On suit le chemin point barre et en plus de ce problème, les décors sont toujours les mêmes. Ce qui est fortement dommage. Quand on meurt, trois choix s'offre à nous, le premier est de réapparaître à la station la plus proche ou aller chercher sa stèle sous forme de fantôme ou ressusciter immédiatement en payant.
  • Graphismes : 15/20
  • Intérêt : 15/20
  • Jouabilité : 17/20
  • Univers : 16/20
  • Note : 15,75/20

En conclusion, c'est un bon hack & slash, rien de super super mais il reste agréable jusqu'à la fin même si il reste très linéaire.

               
       
Hellgate : London
Config minimum :
Windows XP/Vista, PIV 1,8 GHz (2,4 pour Vista), 1 Go de RAM (2 pour Vista), carte graphique 128 Mo avec Pixel Shader 2.0 (GeForce 6200, Radeon 9000 ou supérieure)
 C'est beau !              
 Les voix peuvent déplaire à certains dont moi.
 Le jeu est beaucoup trop linéaire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site