Warhammer 40000 : Dawn of War II

Warhammer 40.000 : Dawn of War II

Editeur_: THQ

Sortie France_:

  20 février 2009

Graphismes_:

18/20

Jouabilité_:

18/20

Développeur_:

Relic Entertainment

Site web officiel_: 

Site web officiel Univers_: 18/20

Par_:

Nico_le_king

Type_:

Stratégie / Tactique

Note_:

17,50/20

Intérêt_:

16/20

Corrigé par_:

Aucun

Warhammer 40000 : Dawn of War IIComme vous l'avez constaté Dawn of War a pris un sacré coup de vieux même avec tous ces add-ons et toutes les races. Au niveau des graphismes, on remarque de suite qu'il n'est plus à la mode ainsi que la jouabilité. Company of Heroes est le modèle, la nouveauté du genre et donc il fallait trouver autre chose, quelque chose de nouveau. C'est là qu'arrive Warhammer 40.000 : Dawn of War II !

 


Warhammer 40000 : Dawn of War IILa campagne solo prend une part importante dans le jeu et en plus on peut la faire en coopération avec un maximum de deux joueurs. Comme l'univers est celui des l'univers de Warhammer 40,000, on se retrouve en pleine guerre. Aurelia est menacé part plusieurs hordes d'Orks. Mais les Spaces Marines comprennent que ces monstres à la peau verte sont manipulés par les Eldars. Le tout pour empêcher la très grande menace des Tyranides et oui ils sont enfin présents dans Dawn of War. Vous avez compris il y a que 4 races ce qui est très peu.

Warhammer 40000 : Dawn of War IICette campagne où l'on contrôle que les Space Marines est très marquante. Entre les missions, nous sommes dans l'Armageddon où l'on choisit notre mission. Il y a aussi des missions secondaires qu'on n'est pas obligé de les faire pour finir le scénario. Elles sont en réalités des bonus. Dès que nous sommes sur la map. Tout a complètement changé par rapport au précédent opus. On ne construit plus de bâtiments. Pour obtenir des ressources, il suffit de prendre des avant-postes. Pour corssr l'affaire, on contrôle très peu d'unités le maximum étant de douze personnes. On avance d'un abri à l'autre, puis on encercle l'ennemis, on l'attaque par derrière., on détruit les positions, les petites habitations. Le but des missions n'est pas original mais bon je ne vois pas comment être original dans ce genre de jeu.

Warhammer 40000 : Dawn of War IIIl y a énormément d'effets, des explosions, du sang, du feu, rien de mieux que de voir une horde d'Orks se faire exploser la tronche par une frappe orbitale, les Tyranides massacrer, déchiqueter les pauvres Space Marines. Après une missions bien explosive comme on aime. Nous retournons dans notre vaisseau afin d'améliorer nos troupes. En leurs donnant des armures, des armes, des spécialités qu'on a trouvé sur le terrain. Il y a également un système de points qu'on peut répartir dans quatre domaines qui sont la résistance, la puissance, la volonté et la précision.

Nous pouvons en conclure que la campagne est superbe. Le peu d'unités et plus aucune construction de bâtiment vont déplaire à un grand nombre de personnes. Mais on garde tout l'univers violent des Warhammer 40000

Warhammer 40000 : Dawn of War II

Graphismes : 18/20
Jouabilité : 18/20
Univers : 18/20
Intérêt : 16/20
Note : 17,50/20

Toujours aussi fun.
Le mélange violent et tactique.
Trop peu d'unités.
Trop peu de races.



Warhammer 40000 : Dawn of War II
Config minimum : Windows XP/Vista, Pentium 4 3,2 GHz, 1 Go de RAM (1,5 pour Vista), carte vidéo GeForce 6600 GT ou Radeon X1600










 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×